La Validation des Acquis de l’Experience (VAE)

Cadre général

La loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, dans son chapitre II concernant le développement de la formation professionnelle, a eu pour effet d’introduire dans le Code du travail et dans le Code de l’Éducation la notion de validation des acquis de l'expérience (VAE).

Elle permet à toute personne justifiant d'un minimum de trois années d'exercice d'une pratique professionnelle à temps plein (en l'occurrence chanteur ou professeur de chant) de demander, sous certaines conditions, la validation des acquis de son expérience pour justifier de tout ou partie des connaissances, aptitudes et compétences exigées pour l'obtention d'un diplôme ou titre délivré au nom de l'État ou plus généralement, inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

La VAE est une voie d'obtention à part entière d'un diplôme au même titre que la voie scolaire et universitaire, l'apprentissage et la formation continue. En conséquence, le diplôme n'est plus seulement la sanction d'un parcours de formation mais devient également celle d'un parcours professionnel et personnel.

Certains établissements délivrant les diplômes sont habilités pour la VAE et organisent des sessions à cet effet.


Procédures et modalités

En règle générale, la procédure se déroule en 3 étapes :

  1. Constitution d'un dossier dit « de recevabilité » (dossier administratif où doivent notamment être justifiés le parcours et l'expérience professionnelle).
  2. Élaboration d'une étude de cas et/ou d'un dossier pédagogique (en particulier pour les enseignants).
  3. Entretien avec un jury, et, éventuellement, mise en situation professionnelle.

Le jury peut valider tout ou partie des compétences requises pour le diplôme (ces compétences sont décrites dans un référentiel spécifique à chaque diplôme). En cas de validation partielle, il peut notamment être demandé au candidat un complément de formation, ou une mise en situation professionnelle (travail de répétition, préparation à un concert, …).

Les établissements habilités assurent un accompagnement à la VAE pour la constitution du dossier, l'élaboration de l'étude de cas ou du dossier pédagogique et la préparation au jury (ou à la mise en situation professionnelle).

La préparation à la VAE a un coût qui peut varier d'une session à l'autre, d'un diplôme à l'autre. Ces frais peuvent être pris en charge par votre employeur, ou par l'AFDAS.


La VAE pour le DE : précisions sur la 2ème session DE de 2012-2013

Les dispositions concernant le DE, et notamment son acquisition via la VAE sont définies par le décret n° 2011-475 du 28 avril 2011 ainsi que l’arrêté du 5 mai 2011, le calendrier de la VAE a été publié dans le Bulletin Officiel du ministère de la Culture et de la Communication n° 206 de janvier 2012. En synthèse :

  • Le DE peut être délivré aux candidats qui justifient de compétences acquises dans l’exercice d’activités salariées, non salariées ou bénévoles, de façon continue ou non, en rapport direct avec les activités et compétences définies par le référentiel d’activités professionnelles et référentiel de certification du DE.
  • Cette activité doit couvrir une durée cumulée d’au moins trois années dont au moins l’équivalent de deux années d’enseignement dans la discipline, le domaine et l’option concernés, correspondant à un enseignement d’une durée de vingt heures par semaine sur trente semaines par année.

Le jury de validation des acquis de l’expérience du DE de professeur de musique chargé de se prononcer sur les demandes de VAE est présidé par le directeur de l’établissement habilité à délivrer le diplôme, ou son représentant. Outre son président, il comprend au moins :

  • Un professeur titulaire du diplôme d’Etat de professeur de musique ou du certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de musique dans la discipline sollicitée par le candidat ou un professeur appartenant au cadre d’emplois des assistants territoriaux spécialisés d’enseignement artistique ou au cadre d’emplois des professeurs d’enseignement artistique dans la discipline sollicitée par le candidat, en fonctions dans un conservatoire classé par l’Etat.
  • Un maire ou un président de communauté d’agglomération ou leur représentant qu’ils désignent.
  • Une personnalité du monde musical.

Des examinateurs spécialisés relevant de la discipline, du domaine et de l’option concernés peuvent être invités par le directeur de l’établissement habilité à participer à l’évaluation des épreuves. Ils ne participent pas aux délibérations du jury.

En savoir plus sur la VAE (site du Pôle d’enseignement supérieur Bretagne Pays-de-Loire)

Inscription à la Newsletter

Inscrivez-vous et recevez régulièrement les dernières informations de l'association par e-mail.

L'AFPC sur les réseaux sociaux

Suivez l'AFPC sur Facebook